Les 169 enseignants (collège, LGT et LP) et formateurs du CFA étaient rassemblés ce matin pour le début de la traditionnelle journée de prérentrée.

" Cette rentrée est différente des autres mais elle ne doit pas se limiter à la mise en place de protocoles certes indispensables. N’oublions pas, comme notre Tutelle le rappelle, l’accueil est une valeur importante dans les Maisons Don Bosco. Et pour cela , la qualité de la relation, mais aussi l’environnement, l’ambiance, la prise en compte de chacun… comptent pour beaucoup. Demain matin, certains jeunes reprendront le chemin de l’école pour la première fois depuis la mi-mars. Tous les élèves n’ont pas vécu la période du confinement et la continuité pédagogique de la même façon. Beaucoup de facteurs, propres à la situation personnelle de chacun sont intervenus : situation familiale, sociale et économique, équilibre psychologique, fracture numérique, … et nous pourrions facilement compléter cette liste. C’est pourquoi, durant les premières semaines, nous devons nous mettre en position de guetteur. Nous aurons à repérer les difficultés de la reprise, pour certains dues, au décrochage, pour d’autres, à la perte de confiance en soi, au stress engendré par cette période si particulière. Mais me direz-vous, comment faire, nous n’avons pas été formés. Pour vous aider, cet après-midi, notre psychologue vous donnera quelques clefs et vous serez invités à échanger entre vous pour trouver la bonne posture éducative face à telle ou telle situation.

C’est un nouveau défi qui nous attend. Prenons pour modèle Don Bosco, il était attentif aux jeunes et au monde dans lequel il vivait. Avec calme et douceur, il m’était en place la solution adaptée à chaque jeune en instaurant avant tout une relation de confiance. Il a traversé de nombreuses épreuves l’esprit toujours rempli d’Espérance. Alors, je vous souhaite à tous une bonne rentrée car nous savons que nous pouvons compter les uns sur les autres pour relever ce nouveau défi." Extrait de l’intervention en ouverture de cette journée de Bernard Chastang - chef d’établissement.