Le Père Koch est décédé 19 juillet 2020 à Mulhouse. Les anciens se souviennent :

info document -  voir en grand cette image Le Père Koch avant d’être le supérieur de la FondationDon Bosco que l’on a connu, fut certainement le salésien qui a eu à Nice le plus long et le plus fécond apostolat : vie pratique de 1951 à 1954 comme professeur de 6e et au LEP à la mécanique avec Monsieur Bonnelli où il revient en 1958. Il est ordonné prêtre à Lyon en 1960, il est nommé économe de Nice à la suite du père Chabert. A la fois catéchiste des classes du collège et professeur de maths, d’allemand et également vicaire responsable des adolescentes de la paroisse avec les sœurs salésiennes. Pour toute une génération de jeunes gens et de jeunes filles avec le Père Koch, c’est la naissance du « Ski Don Bosco » avec plus de 200 licenciés. En été, ce sont les camps à la suite des Pères Berger et Grienenberger, tout d’abord en Alsace puis à travers l’Europe pour finir aux Houches et faire de la vraie montagne avec corde piolet et mousquetons. Le « Ski Club Don Bosco » devient alors le « Ski Club et Montagne Don Bosco ». Nommé supérieur de la Fondation, le Père Koch est resté directeur-économe , il s’implique dans la rénovation sans fin de l’existant, les conduites d’égout n’avaient pas de secret pour lui. Tout supérieur qu’il était, familièrement ses amis l’appeler « le Spaggiari de Don Bosco ». Déjà en 1973 avec le Père Adt, ils sont les premiers à introduire la restauration type « self-service » dans une école salésienne…
— Extrait de la brochure « Les 125 ans de la Fondation, Don Bosco - Nice » éditée en mars 2001 par les A.D.B. de Nice (association des anciens élèves).