Le 28 janvier dernier ainsi que ce mois-ci, des élèves de bac professionnel ont eu la chance de rencontrer deux écrivains dans le cadre du dispositif de la mairie de Nice « Lecture pour tous ».

HUBERT BEN KEMOUN EMPORTE LES ÉLEVES DANS LE MONDE DE L’ÉCRITURE

En janvier dernier, les élèves de Terminale TBTA ont pu rencontrer l’écrivain Hubert Ben Kemoun. Cet échange a été organisé surtout pour discuter et réfléchir avec l’écrivain sur son livre « Ma mère, la honte », étudié en cours de français. La discussion avec Hubert Ben Kemoun nous a permis, dans un premier temps d’approfondir et d’éclaircir quelques axes de lecture de ce roman de jeunesse. Par ailleurs, l’auteur a partagé avec nous le parcours atypique de sa découverte du monde des livres et de sa venue à l’écriture. L’écrivain a le pouvoir de changer le monde et ce pouvoir doit être utilisé par le biais et avec la jeunesse.

Hubert Ben Kemoun - JPEG - 1.8 Mo
Hubert Ben Kemoun

Comme dans ses livres, Hubert Ben Kemoun s’est adressé à nos lycéens de façon très authentique, pétillant et dynamique pour leur transmettre son message d’espoir en la jeunesse. info document - JPEG - 2.1 Mo Pour certains parmi eux, il s’agissait d’une première rencontre avec un écrivain. Très appréciée, quelques-uns ont dit avoir eu l’occasion de s’ouvrir à l’univers de lecture. Histoire à suivre…

QUAND « VIVRE, C’EST ÉCRIRE »

Ce mois-ci, les classes de T MATP et T TMSEC ont eu la grande chance de rencontrer l’écrivain Olympia Alberti. Pour nourrir leurs copies de baccalauréat en Lettres, les élèves travaillent sur « Etty Hillesum, l’amour dans l’âme » et « Le Royaume de sa nuit, Mère Teresa le récit d’une vie ». Ces romans sont deux hommages rendus à des femmes spirituelles et exceptionnelles, elles permettront aux élèves de réfléchir au pouvoir de la littérature. Une rencontre dont les jeunes se rappelleront, intime et captivante.

Olympia Alberti - JPEG - 97.9 ko
Olympia Alberti

Les élèves et leurs professeurs Agnieszka Stonierska et Alexandra Beausire remercient chaleureusement la mairie pour cette initiative et remercient bien sûr Hubert Ben Kemoun et Olympia Alberti, toujours merveilleusement accessibles, pour leur parole très enrichissante, et pleine d’espoir SURTOUT pour tous ceux qui n’aiment pas lire.